Propriétaire de gîte ou de chambres d’hôtes, vous envisagez de créer votre site web (ou de le refondre) ; plusieurs étapes sont à suivre. Vous avez déjà résolu la première, le choix d’un nom de domaine et d’un hébergeur, puis la seconde, la préparation de la structure de votre site. Ensuite, vous avez choisi votre prestataire Internet. Avec Marketing-PME, abordons maintenant la dernière phase : la création de votre site Internet.

La création et le développement de votre site par votre fournisseur / prestataire Internet demanderont de 1 à 3 jours homme pour un site « simple », soit environ 3 à 4 semaines pour une première mise en ligne compte tenu des nombreux allers-retours et corrections qui ne manqueront pas d’avoir lieu. Voici le découpage temporel d’un projet de création de site Internet.

Les documents à transmettre à votre partenaire Internet

Transmettez tout d’abord à l’agence web retenue les codes de votre hébergement (il saura lesquels vous demander) et la version définitive des contenus : textes, images, etc. comme nous l’avons développé dans un autre article.

Les premières pistes créatives de votre site web

Demandez à voir dans les 10 jours les premières propositions créatives (ou pistes d’intention), généralement la page d’accueil accompagnée d’une page dite « de suite », l’ensemble étant nourri d’un texte qui n’est souvent pas le vôtre, donné à titre d’illustration. Les liens Internet ne fonctionneront pas non plus ; il s’agit en fait d’une sorte de maquette papier… présentée numériquement.

Il n’est pas rare que votre interlocuteur vous propose deux à trois pistes, ce qui est tout de même un minimum. Un piste est une ambiance graphique, pas un simple changement de couleurs…

Discutez et amendez ces projets au-delà du « j’aime / j’aime pas » pour placer la critique sur le terrain de la stratégie, de la mise en œuvre visuelle, du respect du cahier des charges que vous avez fourni, etc. Pour affiner ces critiques constructives ayez en tête la manière dont pourront être vus ou fonctionner…

  • L’ambiance générale du site et donc de votre hébergement
  • Les menus (verticaux, horizontaux ? Leur contenu sera-t-il visible en permanence ?)
  • Les textes et les images
  • Les formulaires ou les mails de contact
  • Le cheminement de l’internaute dans le site (le parcours client) et les liens (soulignés ? De couleur ?)

Une fois les corrections demandées à partir d’une des versions, sachez vous y tenir : les modifications « de fond » après acceptation de la maquette sont source d’habituelles querelles !

Création et développement commencent !

Une fois la maquette validée par vos soins, votre agence web va « entrer » textes, images et différents éléments techniques « dans » la maquette retenue. Comptez alors deux semaines pour voir apparaître la version 0 (V0) de votre site. Cette première livraison peut n’être accessible que sur le serveur du prestataire, pas encore sur le vôtre, c’est pratique courante.

Que faire une fois la Version 0 du site livrée ?

Il s’agit d’une étape très importante. Tout comme vous contrôlez le contenu d’un paquet livré, penchez-vous attentivement sur les éléments suivants :

  • La création, c’est-à-dire le « look » général du site Internet
  • La position des menus
  • L’ordre des pages du menu
  • Le fonctionnement des liens internes et externes
  • Le fonctionnement des éventuels formulaires
  • La présence des images et de leur légende… aux bons endroits
  • Les textes
  • La visibilité du lien ou de l’espace « contact »
  • Le fonctionnement sur Internet Explorer (même sur des version relativement anciennes) et sur Firefox, au minimum !

Vérifiez leur pertinence par rapport…

  • Au cahier des charges initial
  • Aux évolutions demandées suite aux maquettes et à la version retenue et amendée
  • Aux échanges que vous avez pu avoir avec votre prestataire Internet

Pour chaque page, demandez à votre prestataire de réaliser les modifications souhaitées ; précisez-les clairement pour faciliter son travail.

Prenez garde, tout élément accepté en V0 ne pourra être par la suite modifié sans avenant budgétaire ! En cas de doute, adressez vos réserves par écrit à votre fournisseur.

Ces changements, généralement légers si le projet a été bien suivi, peuvent donner naissance à la version définitive une semaine plus tard, cette fois-ci sur votre serveur, c’est-à-dire celui pour lequel vous avez acheté un hébergement.

Votre site Internet est enfin mis en ligne !

Vérifiez les mêmes points que ceux déjà abordés dans « que faire une fois la Version 0 du site livrée » ; rapprochez-les de vos demandes de modification.

Si tout est parfait, réglez le solde de la facture, sinon faites procéder aux modifications.

Félicitations, vous venez de passer la dernière étape de la création de votre site Internet. Vous disposez désormais d’un outil efficace pour développer votre visibilité et générer un taux d’occupation appréciable.

Consultez les services marketing, commercialisation et communication proposés par Marketing PME aux gîtes et chambres d’hôtes.

Les fiches conseil Marketing PME pour les gîtes et chambres d’hôtes

  1. L’indispensable boite à outils de communication des gîtes et chambres d’hôtes
  2. Des photos attirantes pour votre gîte et chambre d’hôtes
  3. Une carte de visite “évoluée” et efficace
  4. Pilotez la création et la mise en ligne de votre site Internet :

Nos  prestations marketing spécifiques aux gîtes et chambres d’hôtes