Quelles sont les motivations des consommateurs à acheter des produits Made in France à l’heure où ils évoluent entre communication et langue de bois des industriels, et critères objectifs encadrés par l’État et ses séides ?

Comment peut-on affirmer ou justifier qu’une marque est française ; quels sont les critères permettant à une marque de se définir comme française ? Enfin, ces produits relèvent-ils d’une stratégie économique ou d’une stratégie marketing ?

Cet article fait suite à une interview de SH Saint-Michel sur France 5 (la matinale).

Lire l’article intégral : Made in France : vraie valeur ou vraie cosmétique ?