Le consommateur-vengeur, étape ultime du consom’acteur assume sa part d’ombre, de défiance et de déviance. Il endosse un rôle de vengeur roublard qui lui permet de…

Le consommateur-vengeur, étape ultime du consomacteur. Pourquoi est-il si méchant ? Avec quels impacts sur les marques et le marketing ?

Le consommateur-vengeur, étape ultime du consom'acteur. Pourquoi est-il si méchant ? Avec quels impacts sur les marques et le marketing ?

  • Purger ses frustrations
  • Montrer son pouvoir : attirer l’attention, se faire voir…
  • Punir des comportements des marques et de la distribution qu’il juge amoraux.

Le consommateur, par ailleurs sous la pression d’un environnement économique morose, nourrit cette attitude et nombre de comportements parfois « limites » car souvent il se sent…

  • Influencé par les « vendeurs du dernier mètre »
  • Considéré comme un sujet sensible aux stimuli
  • Pris pour un idiot, un pigeon, un empêcheur de tourner en rond, un béotien
  • Déçu par un produit et / ou un service
  • Étranglé par des prix
  • Affolé par la variation des prix
  • Baladé par les promotions

Il estime de plus que l’offre et les acteurs du marché font preuve d’une faible morale et responsabilité, arguant qu’il est personnellement…

  • Cible d’industriels peu scrupuleux
  • Victime d’arbitraire et d’injustice
  • Spectateur à la cour d’Ubu Roi

Alors comment le consommateur se venge-t-il ? A l’aide de quels moyens et avec quel impact sur les marques et le marketing ?

Lire sur Marketing Professionnel l’article intégral « Le consommateur-vengeur, talion d’Achille des marques » publié dans le Dossier : Consommation, consommateur et shopper

Cette approche planning stratégique est une illustration de nos réflexions sur les marchés et les consommateurs qui nous pouvons mener pour les agences de communication et les annonceurs / industriels.