Principal enseignement  : les clients annonceurs recherchent le conseil.

La demande des entreprises s’oriente plus favorablement vers la dimension conseil (versus les données), les éclairages stratégiques (versus le tactique), avec une attente majeure : l’immédiateté du sens pour action des études. La pression du temps et l’urgence sont bien présentes dans le quotidien des équipes marketing. Mais cela n’est pas antinomique d’une prise de conscience : celle de devoir aller dans le sens d’un plus grand recul stratégique pour définir les plans d’action marketing.

Ensuite, léger avantage aux études qualitatives

L’étude note des orientations “techniques” des acheteurs d’études qui sont un peu plus à l’avantage des études qualitatives qu’aux études quantitatives avec, pour ces dernières, une progression qui devrait se poursuivre pour les méthodes de recueil online.

Cette perspective favorable pour les études qualitatives doit probablement être mise en regard de son image favorable auprès des décideurs (opérationnalité, souplesse…).

Détail des 6 tendances clés des études de marché pour 2012.