Les PME peinent à recruter les cadres expérimentés qui seront leurs futurs dirigeants, malgré un taux de chômage marqué, probablement car leurs exigences pour ces recrutements reposent sur un solide socle de compétences métier et  tiennent en 3 points :

  • Une réelle expérience internationale
  • Une mobilité nationale et internationale d’actualité
  • Un véritable leadership des projets et des équipes

Mais ces caractéristiques se retrouvent de plus en plus rarement simultanément chez les candidats, entraînant une pénurie de “top candidats”.

Des compromis sont donc à trouver, conduisant parfois les cabinets de recrutement, les chasseurs de têtes ou les conseils à mettre en avant des “profils atypiques” et une sécurisation de l’intégration des candidats, afin de faciliter la mobilité des plus talentueux.

Concentrons-nous sur la fonction marketing, avec l’interview de Stéphane Romano, co-fondateur du cabinet Cala Partners.

Lire l’interview intégrale.