Malgré leur défiance à l’égard des vendeurs, les Français restent profondément attachés à leur présence dans les espaces de vente. Loin de mettre en cause les qualités humaines et relationnelles des vendeurs, ils les reconnaissent massivement mais sont 86 % à déplorer le manque d’information des vendeurs sur les produits qu’ils vendent.

Selon une étude Ifop pour Elyon Services, les Français ont plutôt tendance à éviter les vendeurs qu’à les solliciter lors de leurs achats en magasin. Trois quarts d’entre eux déclarent même ne pas apprécier qu’un vendeur les accompagne dans leur démarche d’achat !

Moins d’un acheteur sur six sollicite un vendeur en magasin

Plusieurs facteurs expliquent ce faible recours spontané :

  • La majorité des personnes interrogées jugent inutile de s’adresser à un vendeur, soit parce qu’elles savent exactement ce qu’elles viennent chercher (52%), soit parce qu’elles estiment ne pas avoir besoin de conseil (21%).
  • Les vendeurs inspirent une certaine défiance : 34% des personnes interrogées pensent que le vendeur oriente systématiquement le client vers les produits sur lesquels sa commission est la plus forte et 33% vers ceux sur lesquels le magasin fait le plus de marge. Cependant, moins de trois personnes sur dix indiquent avoir déjà acheté un produit inutile à cause d’un vendeur particulièrement efficace (28%).
  • Les vendeurs ne sont pas suffisamment informés : 86% des Français estiment que les vendeurs manquent d’information sur les produits. Une forte majorité déplore également le déficit d’information des vendeurs sur le service après-vente (77%), la disponibilité des produits (68%) et la garantie (63%).

Les Français restent très attachés à la présence des vendeurs

S’ils les sollicitent peu et jugent leur valeur ajoutée insuffisante, les Français n’imagine pas pour autant des magasins sans vendeur !

Ils rejettent massivement (85%) l’idée de remplacer les vendeurs par des machines interactives, aussi performantes soient-elles.

Moins du tiers des personnes interrogées estime que les vendeurs seront moins utiles à l’avenir (32%). Pour les autres, leur présence s’avérera aussi utile (44%), voire plus utile (24%) qu’aujourd’hui, en particulier dans les magasins d’équipement électroménager et informatique.

Lire l »intégralité de l’article Les vendeurs en magasin très critiqués par les consommateurs